• Ré mi

Le syndrome du côlon irritable


Connaissez-vous le trouble digestif fréquent qui porte le nom de syndrome du côlon irritable ? Vous êtes peut-être vous-même concerné(e) par ce trouble. Voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet.




Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable ?

Le syndrome du côlon irritable, que l’on peut aussi appelée « syndrome de l’intestin irritable » est une maladie digestive, qui se caractérise par des sensations douloureuses et des malaises. Ces derniers sont alors provoqués par la modification de la vitesse avec laquelle les aliments passent dans le gros intestin, ou côlon. Lorsque ces vitesses de passage sont trop lentes ou trop rapides, elles peuvent entraîner l’apparition de symptômes très différents.

Il s’agit ici d’un trouble fréquent, qui représente entre 30 et 50 % du nombre de consultations auprès des gastroentérologues. Il toucherait alors entre 10 et 20 % de la population au sein des pays occidentaux, et principalement les femmes. En revanche, il s’agit ici d’une estimation : obtenir des statistiques précises est difficile. De plus, peu de personnes (environ 15 %) atteintes de ce trouble consultent leur médecin pour ce motif. Et deux grilles de diagnostics influencent également les statistiques.


Les personnes à risque et les facteurs de risque

Il y aurait deux à trois fois plus de femmes que d’hommes touchés par ce trouble digestif. Or, ici, les spécialistes ne savent pas si c’est parce que les hommes sont peu nombreux à consulter pour ce syndrome, ou si les femmes sont plus à risque qu’eux. Les causes de la maladie pourraient être une perméabilité intestinale accrue, un dysfonctionnement du système nerveux entérique ou une dysbiose. Ce peut aussi être un excès des cellules immunocompétentes des membranes de l’intestin. Quant au stress, il jouerait un rôle de catalyseur et aggrave les symptômes de la maladie. Tout comme les causes du syndrome du côlon irritable, les facteurs de risques n’ont pas encore été clairement identifiés.


Les symptômes liés au syndrome de l’intestin irritable

Les symptômes du syndrome du côlon irritable sont assez nombreux et peuvent considérablement varier en fonction des personnes et de la nature de la maladie. De plus, la gravité et le nombre de symptômes peuvent différer d’une personne à l’autre.


Identifier les symptômes du trouble digestif

La plupart du temps, les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable ressentent un ou plusieurs des symptômes suivants. La plupart d’entre eux surviennent après les repas :

Des diarrhées ou de la constipation, parfois en alternance ;

Des crampes et des douleurs abdominales, qui peuvent disparaître après l’évacuation des selles ou des gaz ;

Un besoin souvent pressant d’évacuer les selles ;

Des flatulences et des ballonnements ;

Du mucus dans les selles ;

Une sensation d’évacuation incomplète des selles ;

Une activité intestinale importante et bruyante. Ce symptôme s’appelle « borborygmes ».

Les symptômes du syndrome du côlon irritable peuvent varier en fonction de la vitesse de passage des aliments dans le gros intestin. Lorsque les phases de contraction et de relâchement des muscles des intestins sont plus lentes que la normale, alors le côlon a tendance à absorber trop de fluides, ce qui génère une constipation. Les selles sont alors sèches et dures. À l’inverse, si ces phases de contractions sont trop fortes ou trop rapides, le côlon ne peut pas absorber la bonne quantité d’eau dans les aliments, ce qui entraîne la diarrhée.

Si vous ressentez un ou plusieurs symptômes présentés dans la liste ci-dessus après vos repas, vous êtes peut-être atteint(e) du syndrome du côlon irritable. Pour confirmer ou infirmer ce diagnostic, et avant d’entreprendre un traitement quelconque, sollicitez l’avis de votre médecin.


Comment soulager les symptômes ?

En premier lieu, les personnes qui se savent atteintes du syndrome du côlon irritable peuvent prendre quelques mesures préventives, afin de diminuer les malaises. Opérer certains changements alimentaires et mieux gérer son stress peut aider à mieux vivre avec ce syndrome. Or, comme les causes du trouble sont encore mal connues, il est difficile de le prévenir complètement. De la même manière, les traitements médicaux capables de traiter le syndrome du côlon irritable ne sont toujours pas au point, malgré les nombreuses recherches en cours. Les médecins traitent donc ce trouble sur un plan physiologique, mais aussi psychologique. Généralement, ce trouble est lié aux interactions entre le système digestif et le cerveau.

Réduire son stress

Ainsi, il est important de réduire son stress au quotidien, car ce dernier constitue un facteur aggravant du syndrome. Essayez d’identifier les possibles sources de stress dans votre vie, et de les éliminer. Par ailleurs, quelques méthodes très efficaces peuvent aussi vous aider à agir directement sur le stress et l’anxiété : la méditation, le yoga, la massothérapie. Essayez également de faire un peu plus d’exercice physique !

Assurément, chacun peut se faire accompagner par un coach sportif afin de mieux profiter des bienfaits du sport. Ce professionnel sait comment vous guider pour de meilleurs résultats.

Enfin, l’alimentation joue ici un rôle majeur.


Bien choisir ses aliments au quotidien

Pour faire face aux différents symptômes du syndrome du côlon irritable, il peut être intéressant de revoir les bases de son alimentation. Certains aliments sont à privilégier, tandis que d’autres sont au contraire à éviter.


Les aliments à privilégier et à éviter

Dans votre alimentation, privilégiez les aliments riches en fibres solubles. Ces dernières sont très douces pour les intestins. On en trouve dans la farine d’avoine, les céréales d’avoine, la crème d’orge, l’orge, etc. À l’inverse, essayez d’éviter les sources importantes de fibres insolubles, que l’on trouve dans les petits fruits, le son de blé et le blé entier.

De la même manière, limitez votre consommation de matières grasses : elles ont tendance à stimuler les contractions de l’intestin. Tous les aliments susceptibles de générer des gaz et des ballonnements. La plupart du temps, ces aliments sont les produits laitiers (notamment pour les personnes intolérantes au lactose), les aliments riches en édulcorants, en mannitol et en fructose. Dans certains cas, les légumineuses ainsi que les légumes crucifères (chou-fleur, choux de Bruxelles…) peuvent aggraver les symptômes du syndrome du côlon irritable.


De bonnes habitudes à prendre

Essayez de manger à des heures régulières. Prenez soin de bien mâcher les aliments avant de les avaler, et ne sautez pas de repas. Cela permet d’assurer une certaine régularité à votre système digestif, et de réguler les symptômes de la maladie. Buvez de l’eau régulièrement dans la journée et en quantité suffisante. Remplacez les épices comme le piment ou le poivre par de fines herbes. D’autre part, consommez les légumes crus et les salades principalement vers la fin des repas. Tous les aliments et les boissons qui stimulent les contractions de l’intestin sont à éviter : le café, les boissons caféinées, l’alcool et le chocolat, par exemple.


Un traitement est-il possible ?

Adopter de bonnes habitudes et une alimentation adaptée aux spécificités du syndrome du côlon irritable peut vous aider à mieux vivre avec la maladie. Et à réduire considérablement ses symptômes. Certaines personnes peuvent néanmoins avoir besoin d’une aide supplémentaire pour atténuer leurs symptômes. Leur médecin décide alors de leur prescrire un traitement à base de médicaments permettant de les soulager. En cas de constipation, ils ont recours aux laxatifs en supplément des fibres. En cas de diarrhées, les suppléments de fibres suffisent souvent à améliorer la consistance des selles. On peut aussi avoir recours à un médicament antidiarrhéique. Enfin, des antispasmodiques peuvent aider à atténuer les douleurs abdominales.

Pour en savoir plus, pour mieux vivre avec le syndrome du côlon irritable et pour en soulager les symptômes, il vous est également possible de suivre ce menu (voir -ci dessous)




Rémi ELOY

Educateur sportif diplômé d'état

Source : www.coachsportif27.com

Vous souhaitez retrouvez des informations sur un sujet en particulier?

Contacter le coach sportif pour retrouver votre sujet sur le blog du coach.

Rester informé grâce à la newsletter : https://www.coachsportif27.com/blog-remise-en-forme-dietetique

28 vues