• Ré mi

L’hyperthyroïdie

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie ?

L’hyperthyroïdie est une maladie qui touche généralement les adultes de 40 à 60 ans. Elle se traduit par une sécrétion anormale d’hormones thyroïdiennes au niveau du cou. La glande thyroïde est alors plus sollicitée que d’habitude, d’où l’apparition d’un gonflement sur cette partie du corps.


Il est important de soigner cette maladie pour éviter les complications qu’elle peut engendrer. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce sujet.


Les facteurs de risque

Bien que les causes de cette maladie ne soient pas toujours connues, elle peut résulter de différentes pathologies et de certains problèmes dans le corps. La maladie de Basedow en est l’une des principales origines. Il s’agit d’une affection auto-immune qui entraine les anticorps à se fixer sur des récepteurs à TSH, présents dans les cellules thyroïdiennes. Il faut savoir que ces derniers sont chargés de la sécrétion des hormones.

L’hyperthyroïdie peut également être due à cause d’une surcharge en iode. Cela résulte généralement de la prise de substances hormonales dans le but de perdre du poids. L’adénome toxique peut également être l’origine de cette maladie. Les symptômes sont les mêmes et les complications peuvent parfois être cardiaques. Si l’adénome toxique peut parfois être pris pour un kyste, une échographie permet de différencier les deux maladies.


Les symptômes de l’hyperthyroïdie

La sécrétion abondante d’hormones peut conduire à un hyperfonctionnement de tous les métabolismes présents dans le corps humain. Pour savoir qu’il s’agit réellement de l’hyperthyroïdie, les symptômes suivants ne sont pas trompeurs.

· Présence de tremblement au niveau des mains ;

· Faiblesse musculaire ;

· Amaigrissement rapide et incontrôlé malgré un appétit toujours grandissant ;

· Nervosité, émotivité, irritabilité ;

· Peau chaude et moite ;

· Cheveux cassants ;

· Vomissements, nausées et diarrhée ;

· Accélération du pouls de manière permanente.


Les aliments à éviter et à privilégier lorsque vous avez l’hyperthyroïdie

Pour pallier le manque d’iode dans le corps à cause de l’augmentation de la sécrétion d’hormones, vous devez faire attention à votre alimentation. Privilégiez les repas riches en iode (poisson, lait et produits laitiers, sel de table riche en iode, etc.). Vous devez également maintenir une bonne hydratation pour ne pas compliquer votre cas.

Durant votre traitement, boire beaucoup d’eau vous aidera à éviter la constipation. Vous devez également éviter les aliments goitrigènes comme les choux, le brocoli, le cresson, les feuilles de moutarde, les fèves de soja, le navet, les patates douces, le millet, les arachides et le rutabaga. Toutefois, lorsqu’ils sont bien cuits, ces aliments peuvent être consommés, mais toujours avec modération.

Vous devrez entretenir une alimentation saine et équilibrée pour éviter la prise de poids pendant votre traitement.


L’hyperthyroïdie et le sport

L’hyperthyroïdie demande du repos pour le corps. Mais cela ne veut pas dire que vous ne devez pas faire des exercices pour vous maintenir en forme. Vous devez entre autres éviter les activités sportives qui entrainent une forte sollicitation du cœur. Le corps étant déjà dans un état d’hyperactivité à cause de la sécrétion d’hormones ne devrait pas être dérangé pour d’autres efforts.

Vous devrez alors faire de la marche, tout en brulant les calories nécessaires pour maintenir votre poids. Une fois que vous serez guéri, vous devrez faire plus de sport pour éviter des complications au niveau des os.

224 vues